webleads-tracker

Dépoussiérons les préjugés : connaissez vous les agents de propreté ?

agent de propreté vaporisant de l'eau ozonée sur une microfibre

Du 20 au 25 juin 2022, la Semaine des Métiers de la propreté met en lumière nos métiers dans toute la France. Nous vous proposons aujourd'hui de casser les préjugés concernant les agents de propreté à travers quelques chiffres qui pourraient vous étonner. 

Qui sont les agents de propreté ?

chiffres clés typologie agents de propreté

Les femmes sont majoritaires sur les postes d'agents de propreté. Cette part est plutôt stable depuis 1995. En 2021, 64% des femmes occupent ce poste d'après l'INSEE. Elles sont 68% au sein du Groupe ESSI. Le taux français est cependant inférieur à la moyenne européenne qui s'élève à 73%.

Les salariés se concentrent sur les principaux pôles économiques : ainsi, 1/3 d'entre eux exercent en Ile-de-France.

Le secteur de la propreté est connu pour favoriser la diversité. En effet, il emploie 24% de salariés de nationalité étrangère contre 6% tous secteurs confondus. Chez ESSI, la tendance est différente : 55% de notre effectif est de nationalité étrangère.

La population active dans le secteur est plus âgée que l'ensemble des secteurs : ainsi, l'âge médian est de 45 ans chez les agents de propreté, contre 37 ans de manière globale. Le vieillissement de la population française se ressent aussi dans nos métiers : 20% des salariés ont 55 ans ou plus et cela a augmenté de 3 points par rapport à 2013.

Les contrats de travail

chiffres clés contrats de travail agents de propreté

Les emplois sont stables : plus de 4 postes sur 5 sont des CDI (81%). Nous suivons cette tendance chez ESSI avec 87.3% de contrats en CDI. Dans le secteur, 15000 contrats en CDI ont été signés par des personnes de moins de 26 ans. Il a enregistré une hausse des recrutements de +5.1% en 2021 avec la crise sanitaire. Cependant, 64.5% étaient des CDD de remplacement et 26% des CDD liés à un accroissement temporaire d'activité.

Près de la moitié des salariés du secteur cumulent plusieurs emplois (2.7 en moyenne). Parmi ces agents, 71% pratiquent le multi-emploi dans le secteur de Propreté.

Plus de la moitié des agents travaillent dans le secteur depuis plus de 4 ans : 24% ont entre 4 et 9 ans d'ancienneté et 27% plus de 10 ans d'ancienneté.

Concernant le salaire, le minimum conventionnel du premier échelon de classification (AS1) est 3% plus élevé que le SMIC en 2021. Il demeure cependant une disparité des salaires entre les hommes et les femmes : 65% des femmes gagnent moins de 900€ par mois contre 42% des hommes. Pour ce qui est de la tranche la plus haute : on y trouve seulement 3% des femmes contre 9% des hommes. Cette disparité s'explique en partie par le fait que les femmes sont plus nombreuses à occuper des temps partiels. Cependant, ces chiffres ne tiennent pas compte du multi-emploi et de la durée de travail, ils sont donc potentiellement différents. Au sein du Groupe ESSI, nous nous engageons contre les disparités salariales. Nous enregistrons seulement 0.1% d'écart de rémunération H/F (en faveur des hommes) et 0.7% d'écart de répartition des augmentations H/F (en faveur des hommes).

Le temps de travail

chiffres clés temps de travail agents de propreté

On pense souvent que le métier d'agent de propreté se fait en horaires variables, de nuit, quelques heures par semaine.

Et pourtant, 20% des agents travaillent entre 24h et 35h par semaine et 32% 35h et plus. Le multi-emploi permet souvent d'atteindre un temps complet : ainsi, la proportion réelle de salariés à temps complet (32%) est supérieure à la proportion de contrats à temps complet (24h).

Concernant les horaires de travail, 82% des salariés ont des horaires fixes, 17% ont des horaires variables d'une semaine à l'autre et 1% des horaires alternés (2x8, 2x8, équipes...).  Les horaires d'interventions restent cependant à 43% décalés et fragmentés par rapport à la présence des collaborateurs sur le site (avant 9h et/ou après 17h). Ce point évolue et de plus en plus d'entreprises et clients font le choix du travail en continu et/ou en journée. 75% des Français y sont d'ailleurs favorables sur leur lieu de travail, et 95% des clients ayant opté pour les interventions en continu et/ou en journée sont satisfaits.

Le travail de nuit est marginal et tend à se réduire : en 2019, il concernait 4% des salariés sur le créneau 00h-05h (contre 6% en 2018) et 12% des salariés sur le créneau 20h-00h (13% en 2018). Il concerne principalement les sites nécessitant des interventions propreté en continu du fait de la nature de leur activité. Le travail le dimanche quant à lui reste rare : 1 salarié sur 10 peut être amené à travailler un dimanche par mois ou plus.

Au sein du Groupe ESSI Propreté, les agents sont 46% à travailler de journée, 53% en horaires décalés (07h-09h / 17h-21h) et 1% de nuit. Nous sommes intimement convaincus que le travail en journée est bénéfique à la fois pour nos clients et nos agents et souhaiterions augmenter notre part d'agents travaillant en journée sur les sites où cela est possible.

Les principaux risques

chiffres clés risques métier agent de propreté

Les troubles musculosquelettiques (TMS) représentent 98% des maladies professionnelles. Nous avions d'ailleurs réalisé un article sur notre blog qui vous donnait les clés pour préserver le capital santé des agents face aux TMS.

Les accidents du travail évoluent moins vite que l'augmentation du nombre de salariés. Cela représente tout de même 16043 accidents en 2019. Si l'on étudie de plus près la typologie des accidents : 43% sont liés à la manutention manuelle, 22% aux chutes de hauteur et 20% aux chutes de plain-pied.

Les accidents de trajet représentent aussi un risque. Sur 2019, l'Assurance Maladie en a recensé 3124, dont les 2/3 étaient dus à des pertes de contrôle du véhicule ou des glissades.

Chez ESSI, sur chacun de nos sites, l'objectif est clair : zéro accident ! Notre démarche sécurité repose à la fois sur notre organisation interne et la qualité de notre collaboration sécurité avec chaque client. Nous donnons à nos agents les connaissances et le matériel nécessaire pour effectuer leur prestation. Nous veillons à fixer des cadences réalistes pour réduire les situations de stress chez les agents et donc diminuer l'accidentologie, les TMS et les risques psychosociaux. Notre démarche sécurité inclue également la réalisation d'un plan de prévention chez chaque client pour déployer ainsi des mesures de prévention adaptées au contexte d'intervention. Nous avons tout de même recensé 46 accidents du travail et 5 accidents de trajet en 2020 avec une typologie proche de celle du secteur.

Chiffres clés issus du rapport 2021 du Monde la Propreté.